Print Friendly

Les jeux vidéo

game-addictQu’est-ce que c’est ?

Le jeu vidéo est un jeu virtuel présent sur un appareil électronique (ordinateur, console de jeu, vsmartphone ou borne d’arcade) relié à un écran qui permet au joueur de voir les effets de ses actions.

Comme pour tout jeu, le joueur doit atteindre des objectifs fixés.

Le jeu vidéo est devenu un média incontournable, rapportant plus d’argent que le cinéma, pratiqué par tous, à tout âge et sur tous les supports numériques.

Qu’est ce que ça fait ?

S’il est avant tout un plaisir, une source d’amusement stimulante pouvant aider à développer certaines qualités (travail en équipe, coordination, résolution de problèmes ou encore réflexes), il peut également révéler de réelles difficultés chez certains joueurs qui se réfugient dans leur univers virtuel.

Quels sont les risques ?

A ce jour, l’addiction aux jeux vidéo fait encore débat (cf. L’enfant et les écrans de l’Académie des Sciences), mais il a été établi qu’il existait une pratique excessive des jeux vidéo.

Cette pratique peut avoir comme conséquences des troubles de l’humeur, une perte d’intérêt et un appauvrissement de la vie affective, relationnelle et intellectuelle. L’abandon scolaire, le repli sur soi ou la diminution des relations sociales en sont des exemples.

Dans certains cas extrêmes, des troubles physiques peuvent également apparaître, comme un amaigrissement important chez les joueurs qui ne quittent plus leur écran (et sautent leurs repas), ou une fatigue importante due aux insomnies ou aux changements dans le cycle du sommeil, le syndrome du tunnel carpien, la sécheresse des yeux, les maux de tête migraineux (Harvard).

 

Que dit la Loi ?

En France, il n’existe aucune loi concernant les comportements abusifs face aux jeux vidéo.

A titre préventif, l’Europe a cependant mis en place en 2003 un système de classification par âge (PEGI – Pan European Game Information) qui informe les joueurs et leurs parents sur le contenu des jeux vidéo par le biais d’une série de pictogrammes. Ces derniers indiquent l’âge et certains aspects du jeu : le langage, la violence, la possibilité de jouer en ligne…

Certains pays dans le monde commencent à envisager des lois pour traiter l’addiction aux jeux vidéo (la Corée du Sud notamment, particulièrement touchée par la techno-dépendance), mais rien de probant n’a été mis en place à ce jour.

Beaucoup de facteurs peuvent motiver un joueur excessif à se réfugier dans l’univers virtuel des jeux vidéo :

  • échapper à la réalité,
  • évoluer de manière infinie dans des univers persistants, où le temps passé impactera positivement sur le développement de l’avatar du joueur, où l’injustice et les incertitudes n’existent pas, et où le joueurs, « protégé » par son écran, peut à la fois se désinhiber et appartenir à un groupe.

 

Quelques Conseils :

Afin de limiter les risques d’un usage excessif du jeu vidéo, il est conseillé pour les adolescents d’installer l’appareil électronique dans un lieu de passage, de déterminer avec lui un temps de jeu, d’évaluer le contenu du jeu (en se référant par exemple à la norme PEGI) et, pourquoi pas, d’installer un logiciel de contrôle parental même s’il peut ne pas apporter toutes les garanties espérées…

 

Echanger, jouer avec le joueur, chercher à comprendre ce qui l’intéresse dans un jeu sont autant de bases nécessaires pouvant réduire les risques d’un usage excessif.

Avant tout, c’est l’échange sur le jeu et la façon de jouer qui fera la différence.

 

Pour comprendre le langage des joueurs :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lexique_du_jeu_vid%C3%A9o

http://www.ages-strategie.com/accueil/lexique-des-jeux-videos/

 

Si vous souhaitez en parler et vous faire soigner, vous pouvez prendre contact avec un C.S.A.P.A, qui vous accueillera gratuitement et mettra à votre disposition une équipe de professionnels pluridisciplinaire dans l’accompagnement de vos démarches sociales, psychologiques et/ou médicales.

Vous pouvez également faire appel à SOS JOUEURS (0810 600 115) afin d’être écouté, informé et orienté sur les structures susceptibles de répondre à vos problèmes.

Le site drogues Info Service (www.drogues-info-service.fr) offre bon nombre d’informations, comme un dictionnaire des drogues, des questions fréquentes, des quizz, mais permet également de dialoguer et d’être aidé et orienté en fonction de vos besoin.

De même, le site internet de la Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et les conduites addictives (www.drogues.gouv.fr) propose également beaucoup d’information et répond à de nombreuses questions que peut se poser le consommateur, les proches ou les professionnels de tout bord.

Enfin tout professionnel de la santé (médecins, infirmiers scolaires…) peut également vous aider ou vous orienter vers les structures spécialisées.